Plus de 150 chats sauvés d’un “camp de concentration” dans un lieu privé à la maison

Un habitant de Karachay-Cherkessia a loué une maison privée pour garder dans des conditions terrifiantes, des dizaines de chats errants.

Rester dans la rue, les animaux sans abri avaient au moins quelques l’occasion de trouver de la nourriture. Mais dans sa maison “bienfaiteurs”, beaucoup sont morts de faim et de maladie. Les défenseurs des droits des animaux affirment que jusqu’à 200 personnes se trouvaient dans la maison à la fois les animaux.

Quand les agents de la force publique ont finalement répondu aux plaintes des voisins et expulsé le locataire, sur le territoire de la maison louée compté plus de 150 poussettes misérables, adultes et chatons. Ils étaient tous épuisé et avide de manger. Les sauvé organisme public “Droit à la vie”.

Chaton chez le vétérinaire

Les propriétaires de la maison privée sont allés rencontrer les zoodefenders et autorisés à laisser les chats ici jusqu’à ce que leur destin soit déterminé. Animaux à nourrir, soigner, vacciner et stériliser. Seulement après cela, il sera possible de chercher pauvre compagnon nouveau propriétaire.

Like this post? Please share to your friends:
Leave a Reply

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: